refroidissement

refroidissement

refroidissement [ r(ə)frwadismɑ̃ ] n. m.
• 1314; refroidement XIIIe; de refroidir
1Abaissement de la température. Solidification des liquides par refroidissement. congélation. Refroidissement de l'air, de l'atmosphère. La vitesse de refroidissement est proportionnelle à la différence de température entre un corps et le milieu extérieur. Refroidissement (d'un moteur) par air, par eau. Circuit de refroidissement ( radiateur, ventilateur) .
2(1762) Affection, déclenchée par une baisse de la température ambiante. grippe, rhume. Avoir, attraper un refroidissement (cf. Un chaud et froid). « Par suite d'un refroidissement, il lui vint une angine » (Flaubert).
3(1636) Diminution de la chaleur (des sentiments). Refroidissement des rapports entre deux pays. « l'usure de nos sentiments, et le refroidissement de notre ferveur » (Larbaud).
⊗ CONTR. Échauffement, réchauffement.

refroidissement nom masculin Fait de refroidir, de se refroidir, de s'abaisser, en parlant de la température. Indisposition, malaise causé par une température trop basse, favorisant le développement de certaines affections. Diminution de la chaleur d'un sentiment, d'un état affectif : Refroidissement d'une amitié. Opération destinée à évacuer une partie de la chaleur produite par la combustion du mélange gazeux dans les cylindres d'un moteur thermique ; ensemble du dispositif utilisé. (Les moteurs automobiles sont généralement refroidis par un courant d'eau prélevant la chaleur au contact des cylindres et la restituant dans le radiateur, qui est muni d'un ventilateur. Dans les motocyclettes, le refroidissement est souvent assuré par simple circulation de l'air autour des ailettes garnissant les cylindres et les culasses.) ● refroidissement (expressions) nom masculin Plaque de refroidissement, plaque métallique assurant le refroidissement d'un blindage d'un haut-fourneau ou celui d'un four électrique. Tour de refroidissement, synonyme de aéroréfrigérant. ● refroidissement (synonymes) nom masculin Tour de refroidissement
Synonymes :
- aéroréfrigérant

refroidissement
n. m.
d1./d Abaissement de la température.
d2./d Indisposition causée par une baisse subite de la température ambiante. Prendre un refroidissement.
d3./d Fig. Diminution de l'enthousiasme, de la chaleur (dans les relations, les sentiments).

⇒REFROIDISSEMENT, subst. masc.
A. — [Le refroidissement a lieu naturellement, sous l'action de l'air ambiant]
1. [En parlant d'un inanimé] Abaissement de la température d'un corps. Le service dit à la française (...) consistait à laisser exposés (...) les mets du service suivant, pour permettre aux convives d'en contempler l'engageant aspect. De là la nécessité des réchauds pour empêcher le refroidissement des mets (Lar. mén. 1926, p. 1103).
Loi du refroidissement de Newton. ,,La vitesse avec laquelle un corps perd de la chaleur au profit du milieu extérieur est proportionnelle à la différence de température existant entre ce corps et le milieu environnant. (Cette loi empirique ne se vérifie que pour de faibles différences de température)`` (UV.-CHAPMAN 1956).
En partic.
♦ Abaissement de la température d'une planète. Notre globe se refroidira un jour, mais ce refroidissement ne s'opérera que peu à peu (VERNE, Île myst., 1874, p. 194):
1. ... les taches qui apparaissent périodiquement à sa surface [du soleil] ne peuvent guère être considérées que comme une manifestation de refroidissement. Le jour viendra où ces taches seront beaucoup plus nombreuses (...). De siècle en siècle, l'obscurcissement augmentera graduellement...
FLAMMARION, Astron. pop., 1880, p. 103.
♦ Abaissement de la température atmosphérique. Refroidissement du temps. À midi, promené à la route de Melun, revenu par la route des bois. Quoique le refroidissement de l'air me fût peu favorable et me dérangeât (MICHELET, Journal, 1857, p. 351).
2. [En parlant d'une pers.]
a) Refroidissement du corps (ou d'une partie du corps). Abaissement de la température du corps lors de certaines maladies ou à l'approche de la mort. Le docteur Hersent (...) constata l'affaiblissement du pouls et le refroidissement des extrémités (A. FRANCE, Jocaste, 1879, p. 85). Ce qui parfois me fait peur, c'est chez moi le refroidissement du corps. Il n'y a plus de maison que je trouve assez chauffée (GONCOURT, Journal, 1893, p. 385).
b) Affection, maladie provoquée par un changement brusque de température ou par une exposition prolongée au froid. Synon. coup de froid. Prendre, avoir un refroidissement. Quand l'hiver approche (...), votre médecin vous dit chaque jour: « Tenez-vous les pieds bien chauds, gardez-vous des refroidissements, des rhumes, des bronchites, des pleurésies. » (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Print., 1881, p. 385).
c) Au fig.
Diminution de l'intensité des sentiments qui unissent deux ou plusieurs personnes. Silbermann (...) avait peut-être senti le refroidissement de nos relations et s'en inquiétait (LACRETELLE, Silbermann, 1922, p. 104).
Diminution de l'ardeur d'un sentiment. Le refroidissement insensible de ma foi religieuse (SAND, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 448). Il a pu croire à quelque refroidissement de mon amitié (GIDE, Journal, 1948, p. 326).
B. — [Le refroidissement est provoqué par l'homme] SC. ET TECHNOL. Abaissement de la température d'un corps sous l'action d'un élément extérieur (mécanique, physique, chimique). Des variations d'indice dues à des tensions internes (...) se sont manifestées lors du refroidissement du verre (PRAT, Opt., 1962, p. 58). On effectue un refroidissement rapide des cellules dans de la glace pilée et de l'azoture (PRIVAT DE GARILHE, Acides nucl., 1963, p. 120).
Arg. Assassinat. C'était là [ce chat de Bicêtre], l'être infortuné, dont Pipe-Noire lui reprochait le refroidissement (MOREAU, Souv. Pte et Gde Roquette, t. 1, 1884, p. 35).
BIOL., MÉD. ,,Hypothermie provoquée dans un but thérapeutique`` (Lar. Lang. fr., ROB.).
En partic. Abaissement de la température de certains aliments (pour les conserver ou les transporter plus facilement). Nécessité de la préréfrigération qui consiste en un refroidissement rapide des fruits dès leur cueillette, avant leur transport sous froid ou avant leur entrée en chambre froide (BOULAY, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 110).
Spécialement
AUTOMOBILE
Refroidissement par air (du moteur). ,,Air frais soufflé directement par un ventilateur sur les cylindres et culasses afin de dissiper dans l'air ambiant la chaleur excédentaire du moteur provenant de la combustion`` (GUERBER 1967):
2. ... nous voulons parler des voitures à refroidissement par air. Ce mode de refroidissement est appliqué sur certains moteurs de conception toute récente (par exemple, deux cylindres de la Dyna-Panhard, dont le refroidissement est assuré par deux ventilateurs).
TINARD, Automob., 1951, p. 339.
Refroidissement par eau (du moteur). Air soufflé à travers un radiateur à eau en circuit avec le moteur afin de dissiper dans l'air ambiant la chaleur excédentaire. On admet (...) que le refroidissement par circulation d'eau soustrait au moteur jusqu'à 40 % de la chaleur qui a été fournie sous forme de calories par le combustible (PÉRISSE, Automob., 1907, p. 82).
Prononc. et Orth.:[], [--]. V. froid. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1314 « abaissement de la température d'un corps » (Chirurgie Henri de Mondeville, éd. A. Bos, p. 31); b) 1690 « abaissement de la température atmosphérique » (FUR.); 2. 1539 « diminution de l'ardeur, d'un sentiment » (C. GRUGET, Div. leçons de P. Messie, 103 ds Fonds BARBIER); 3. 1762 « indisposition causée par le froid (chez un cheval) » (Ac.); 1835 id. (chez l'homme) (ibid.); 4. 1884 « assassinat » (MOREAU, Souv. Pte et Gde Roquette, t. 1, p. 35); 5. 1905 « ensemble du dispositif destiné à évacuer la chaleur produite par la combustion dans les cylindres, du mélange gazeux » (HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Exploitation mines, p. 555). Dér. de refroidir; suff. -(isse)ment1. On trouve aussi du XIIIe au XVe s. les formes refroidemenz « abaissement de la température » (1268 Claris et Laris, 7625 ds T.-L.), « repos » (1374 GOULAIN, Ration., Richel. 437, f ° 159 r ° ds GDF.), refroidure « rafraîchissement » (fin XIIIe s. [date du ms.], Vie et mir. de plus. s. confess., Le Pastouriau S. Gringoire, Maz. 568, f ° 175a ds GDF.). Fréq. abs. littér.:202. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 179, b) 404; XXe s.: a) 303, b) 306.

refroidissement [ʀ(ə)fʀwadismɑ̃] n. m.
ÉTYM. 1314; refroidement au XIIIe; dér. de refroidir.
1 Abaissement de la température. Froid. || Refroidissement brusque, rapide; lent; léger ( Attiédissement). || Solidification des liquides par refroidissement. Congélation. || Refroidissement de l'air, de l'atmosphère (→ Béatifier, cit. 1). || Le refroidissement du globe (→ Envahir, cit. 11). || Cristallisation due à un refroidissement (givre).Phys. || Loi du refroidissement de Newton (loi valable pour les faibles différences de température). || Vitesse de refroidissement : temps pendant lequel un corps perd une même quantité de chaleur au profit du milieu extérieur. || La vitesse de refroidissement est proportionnelle à la différence de température entre un corps et le milieu extérieur. || Courbe de refroidissement (en fonction du temps).Sc., techn. || Refroidissement par détente. || Refroidissement adiabatique. || Refroidissement provoqué d'une denrée (pour la conserver, la transporter). Congélation, réfrigération. || Refroidissement d'une matière qui a été chauffée (au cours d'un processus de fabrication, par ex. : chocolat).Refroidissement d'un organe de moteur, de machine.(V. 1900). || Refroidissement par eau (d'un moteur d'automobile), au moyen d'un radiateur et d'un ventilateur. || Refroidissement par air. || « Refroidissement liquide » d'un moteur de moto (Moto-Revue, 6 mai 1981, p. 20).Refroidissement nucléaire : procédé d'obtention de températures très basses par désaimantation de substances paramagnétiques (syn. : refroidissement magnétique).Biol., méd. || Refroidissement d'un organisme, d'un cadavre. || Refroidissement provoqué (hibernation).
tableau Vocabulaire de la chimie.
2 (1762). Indisposition, malaise causé par un abaissement de la température. Grippe, rhume. || Prendre un refroidissement, un chaud et froid.
1 Elle eut du mal à s'en remettre, ou plutôt ne s'en remit jamais. Par suite d'un refroidissement, il lui vint une angine; peu de temps après, un mal d'oreilles.
Flaubert, Trois contes, « Un cœur simple », IV.
3 (1636). Par métaphore ou fig. Diminution de la chaleur (des sentiments). || Refroidissement de l'amitié, de l'amour, de la tendresse, du zèle. || Un refroidissement entre deux personnes (→ Froissement, cit. 8). || Un refroidissement graduel (cit. 2) dans ses lettres.
2 Mais qu'est-ce que cette sagesse, sinon l'usure de nos sentiments, et le refroidissement de notre ferveur ?
Valery Larbaud, Barnabooth, Journal, I, 22 avr.
CONTR. Bouillonnement, chauffage, ébullition, échauffement, embrasement, réchauffement. — Adoucissement.
COMP. Sous-refroidissement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • refroidissement — Refroidissement. s. m. v. Diminution de chaleur. Ce refroidissement de l air nous pourroit amener de la gelée. le refroidissement de la chaleur naturelle. le genie de ce Poëte se ressent du refroidissement de l âge. Il se dit figur. De la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • refroidissement — Refroidissement, Refrigeratio …   Thresor de la langue françoyse

  • Refroidissement — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. En thermodynamique, le refroidissement est l état de tout corps qui se refroidit. En astronomie, le refroidissement désigne principalement l évolution de… …   Wikipédia en Français

  • refroidissement — (re froi di se man) s. m. 1°   Abaissement de la température d un corps. •   Le refroidissement de la terre jusqu à la température actuelle, BUFF. Hist. min. introd. Oeuv. t. VI, p. 622. •   Que le temps du refroidissement du fer est à celui du… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • REFROIDISSEMENT — s. m. Diminution de chaleur. Ce refroidissement de l air, du temps pourrait nous amener de la gelée. Le refroidissement de la chaleur naturelle. Le génie de ce poëte se ressent du refroidissement de l âge.   Il se dit figurément de La diminution… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • REFROIDISSEMENT — n. m. Diminution de chaleur. Ce refroidissement de l’air, du temps pourrait nous amener de la gelée. Le refroidissement de la chaleur naturelle. Il se dit particulièrement d’une Indisposition causée par un froid subit. Prendre, avoir un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • refroidissement — nm., état fiévreux, rhume qui traîne en longueur, fluxion de poitrine, maladie indéfinie dont on n arrive pas à se débarrasser ; (Saxel) maladie qui met la vie en danger : krêva <crève> nf. (Saxel.002), kriva (Albanais.001). A1)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • refroidissement — aušinimas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. cooling; refrigeration vok. Abkühlen, n; Abkühlung, f; Kühlen, n; Kühlung, f rus. охлаждение, n pranc. rafraîchissement, m; refroidissement, m; réfrigération, f …   Automatikos terminų žodynas

  • refroidissement — šaldymas statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. calling; refrigeration vok. Abkühlung, f; Kühlung, f rus. охлаждение, n pranc. refroidissement, m; réfrigération, f …   Automatikos terminų žodynas

  • refroidissement — aušinimas statusas T sritis Standartizacija ir metrologija apibrėžtis Medžiagos ar gaminio temperatūros mažinimas iki tam tikros (paprastai iki aplinkos) temperatūros. atitikmenys: angl. cooling; refrigeration vok. Abkühlung, f; Kühlung, f rus.… …   Penkiakalbis aiškinamasis metrologijos terminų žodynas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”